Imprimer

Photographie

Photographie

 

Tirages photographiques d'époque, techniques et formats divers.


Nous recherchons pour une collection privée, des photographies anciennes réalisées par le Photographe

MUHAMMED SADIQ BEY ( COLONEL SADIC BEY 1832 1902 )

 



CDV Hommes

CDV Hommes

Les photographes sont identifiés et les clichés datés avec l'aide de l'ouvrage de J.M. Voignier - " Répertoire des Photographes de France au Dix-Neuvième Siècle"

 

CDV Femmes

CDV Femmes

Les photographes sont identifiés et les clichés datés avec l'aide de l'ouvrage de J.M. Voignier - " Répertoire des Photographes de France au Dix-Neuvième Siècle"

CDV Enfants

CDV Enfants

Les photographes sont identifiés et les clichés datés avec l'aide de l'ouvrage de J.M. Voignier - " Répertoire des Photographes de France au Dix-Neuvième Siècle"

Daguerréotypes

Daguerréotypes

C’est en réfléchissant à une meilleur utilisation de sa Camera Obscura pour tracer les décors du théâtre Parisien qu’il dirige que Louis Daguerre vient à s'intéresser aux travaux de Joseph-Nicephore Niepce. Très vite, une collaboration s'établie entre les deux hommes. Lorsqu’il décède en 1833, Niepce laisse un travail inachevé. Daguerre, fort de l'expérience acquise auprès de Nièpce, décide de poursuivre les travaux de celui-ci afin d’améliorer le processus de fixation d'une image sur un support. Son objectif est de mettre au point un procédé bien plus fiable, moins complexe et surtout beaucoup plus rapide que celui de Nièpce. C'est chose faite en 1837, il donne à son invention le nom de "Daguerréotype". Les Daguerréotypes sont des images à la définition remarquable, obtenues sur des plaques de cuivre recouvertes d'argent. Elles sont présentées sous verre, dans un écrin. Ils ont un effet miroir qui oblige à les incliner légèrement afin de pouvoir contempler l'image. Cette dernière est ornée d'un cadre en laiton, directement posé sur la plaque. Un verre de même taille que l'image recouvre le tout. Verre, cadre en laiton et daguerréotype sont scellés ensemble par un second cadre en laiton dont les bords se replient vers l'arrière. L'ensemble s'insère dans un petit écrin en bois recouvert de cuir et doté d'un couvercle fermant à l'aide d'un crochet, permettant ainsi de protéger l'image de la lumière.